Escale à Istanbul

Cela fait longtemps que je n’ai pas partagé avec vous un bon plan, en voilà un qui vous donnera un peu plus envie de suivre la rubrique mes conseils pratiques de plus près…Aujourd’hui, je vous propose de visiter Istanbul GRATUITEMENT, oui oui vous avez bien lu
Tout est possible avec Bibi, lors de mon voyage en Ouzbékistan, j’ai profité de passer par Milan pour bénéficier d’une longue escale à Istanbul.
J’ai réservé tous mes billets d’avions depuis Milan jusqu’à Tachkent avec la compagnie aérienne Turkish Airlines, car je suis déjà partie avec la compagnie aérienne Turque et que je garde un bon souvenir de leurs services à bord.


En partant de Milan mon temps d’escale était plus important que si je partais depuis ma ville initiale, Nice, je voulais retourner à Istanbul 4 ans plus tard après ma première visite chez mon ami Emin. Je voulais aussi me convaincre qu’Istanbul n’était pas aussi dangereuse que les médias voulaient nous faire croire, de toute manière cela va faire plus de trois ans que je ne regarde plus les informations, car je veux être libre de mes pensées et de mes choix.

Visiter Istanbul gratuitement : C’est possible

Premier bon point à mon arrivée à Istanbul, l’aéroport, si vous vous souvenez bien dans mon article Istanbul je faisais part de mon mécontentement de l’aéroport Ataturk, car l’organisation se laissait à désirer. Cette fois-ci, tout s’est très bien après 30 minutes je me retrouvais à l’extérieur devant le comptoir Turkish Airlines à droite de la sortie pour m’inscrire à l’une des excursions TourIstanbul que la compagnie propose à tous ses passagers qui disposent de 6h d’escale ou plus pour une visite complète de la ville avec le transfert aller/ retour et les repas  inclus. Vous n’aurez aucun un centime à sortir de votre poche, sauf pour vos achats personnels bien sûr.

Pas besoin de réservation, dirigez-vous directement au comptoir Turkish Airlines et à vous Istanbul 😉.

Istanbul en solo

Etant arrivée à 13h, j’ai manqué la visite de 12h30 et celle de 16h me faisait attendre plus de 3h à l’aéroport. Ayant une ancienne carte des transports stambouliote j’ai décidé de faire le même parcours proposé par Turkish Airlines toute seule, à moi l’aventure.

Malgré la pluie la ville était aussi jolie que dans mes souvenirs, j’ai même rencontré une touriste mexicaine avec qui j’ai passé une partie de la journée.

Arrivée à la tour Galata, pour quelques photos et pour goûter au délicieux plat Iskandir que mon ami Emin m’a fait goûter lors de mon voyage à Istanbul.

C’est un plat composé d’une couche de pain imprégné de sauce épicée, de la viande finement coupée, des pommes frites et un piment et de l’autre côté de l’assiette une portion de fromage blanc. C’est un régal une bouchée épicée et fromage blanc qui refroidit le palet pour ne pas avoir le temps de craindre les épices … J’en salive encore.


Après mon déjeuner copieux, je vais me balader sur le pont Galata et observer les pêcheurs et leurs butins. Une délicieuse odeur de thé vient chatouiller mes narines et je continue ma balade jusqu’à la belle mosquée Eminou qui est actuellement en travaux. Mes narines continuent à me jouer des tours et m’embarquent au marché aux épices qu’on connaît sous le nom le Bazar Egyptien.


C’est là que commence la course aux calories, à partir de là mon estomac ne dépend plus du reste de mon corps, j’ai commencé par goûter aux loukoums à la rose, à la pistache, aux fruits secs tout en continuant à aller au bazar Egyptien jusqu’au moment où je rencontre un groupe de garçons qui tenaient un stand de thé, d’épices et de loukoums…Soyons fous, après une bonne heure à refaire le monde, ils m’offrent le thé et des loukoums à la pistache et grenade le combo idéal pour sceller notre nouvelle amitié. J’ai dû passer une bonne partie de l’après-midi avec mes nouveaux copains jusqu’à la fermeture du bazar car il fallait bien se quitter.

Après cette belle rencontre, le grand bazar car ma mère m’a fait une liste de course adaptée à une semaine de voyage et non à 10h d’escale.

Des tapis, du thé à la pomme, des loukoums et le fameux café Turc chez Mehmet Efendi, ce fameux café est inscrit depuis 2013 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Saviez-vous qu’on peut prédire l’avenir dans le marc restant dans votre tasse à café?

Après avoir bu votre café, retournez votre tasse quelques secondes et puis laissez travailler votre imagination ou celle d’une voyante.

Ca me rappelle que quand j’étais petite en Tunisie (longtemps dirigée par les Turcs ce qui explique la ressemblance des drapeaux des deux pays 😉 ) Mes tantes s’amusaient après chaque café de deviner les lettres d’alphabets qui composaient le prénom de leurs futurs époux et ça se terminait à chaque fois par des fous rires.

Ma séance shopping terminée, j’ai filé à la mosquée Sainte-Sophie et là aussi une autre rencontre avec une iranienne qui rêvait d’aller en France après quelques bons plans pour visiter notre beau pays, on a validé cette rencontre autour d’un thé à la pomme et depuis on est toujours en contact.
Parce que le voyage en solo et plus particulièrement à Istanbul, on est toujours bien accueilli aussi bien avec un sourire, une tasse de thé, des loukoums…On est toujours le bienvenue, malgré le temps la ville est toujours aussi chaleureuse et magnétique à la fois.
J’y retournerai bientôt, revoir mes nouveaux camarades et d’en faire des nouveaux.

La sécurité à Istanbul

Comme toutes les entrées des bazars, des stations de métros et des sites touristiques je suis passée par des filtres de sécurité.
La sécurité est renforcée à chaque coin de rue, encore plus qu’en France à aucun moment j’ai eu peur ou la crainte qu’il se passe quelque chose.
La ville d’Istanbul souffre autant que nous du manque de touristes, des voyageurs qui viennent pas à leurs rencontres. Connaissant mon caractère rien ne m’arrêtera à y retourner, il faut quand même que j’aille voir le nouvel aéroport qui sera inauguré à la fin de l’année : Le plus grand aéroport au monde, j’irai tester l’organisation et une escale à Istanbul encore plus longue 😉

 

2 Comments

  • Reply Laurent 6 avril 2017 at 12 h 13 min

    cette ville a l’air pleine de belles surprises

  • Reply Tiphaine 7 avril 2017 at 13 h 32 min

    J’avais un peu entendu parler de ces quelques heures d’escales pour visiter Istanbul, une belle opportunité pour une première (ou une deuxième pour toi !) approche 🙂

  • Leave a Reply