Mon voyage en Ouzbékistan

Voici la première partie de mon carnet de voyage en Ouzbékistan, mais avant de vous faire rêver avec les photos et les récits. Une présentation de l’équipe qui m’a accompagnée tout au long du voyage. Nasrullo notre guide que j’ai rencontré il y a 2 ans sur Facebook (Ah la magie de l’internet) pendant que je likais des photos de l’Ouzbékistan et après plusieurs discussions et une interview sur mon blog (c’est ici pour découvrir le portrait de Nasrullo) Et si je me lançais ? C’est par le biais de l’agence Kontact Kommunication que j’ai réussi à convaincre mes consœurs Claire du blog No Mad Land et Rattana du blog Princesse Krama pour m’accompagner dans cette drôle d’aventure, Marion du blog Madame voyage a été ajouté par la suite par Nasrullo, ce fut une très belle aventure.

Pourquoi l’Ouzbékistan ?

Et bien pourquoi pas, j’ai un coup de cœur pour les destinations hors des sentiers battus : Oman, Iran, Turkménistan, Kirghizistan, la Mongolie et l’Ouzbékistan. Ces pays me fascinent par leurs cultures, par leurs histoires, par leurs architectures et par leur philosophie de vie qui est tellement différentes de la nôtre.

Comment y aller ?

Il y a deux manières pour aller en Ouzbékistan soit vous faites une correspondance à Moscou ou à Istanbul. Avec les filles nous avons opté de se retrouver à Istanbul pour joindre Tachkent la capitale Ouzbék car la compagnie Turkish Airlines proposait les meilleurs tarifs et la possibilité de sortir et de visiter gratuitement Istanbul.

Pour organiser votre voyage en voici un article complet pour vous faciliter l’organisation de votre séjour.

Où se trouve l’Ouzbékistan ?

L’Ouzbékistan se trouve en Asie Centrale, c’est le pays le plus peuplé de cette région (39 millions d’habitants). Les villes les plus peuplées sont : Tachkent (la capitale), Samarcande, Bukhara… Le pays est entouré par le Turkménistan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, l’Afghanistan et la mer d’Aral.

L’agriculture est l’activité principale du pays suivi par la production du coton, le pays est 5e producteur mondial.

Le tourisme commence à bien fleurir en Ouzbékistan, je parie même que d’ici 5 ans il y aura un grand boom du tourisme de masse…Vous l’aurez compris c’est le moment d’y aller

Que faut –il visiter en Ouzbékistan ?

L’Ouzbékistan est le carrefour de toutes les civilisations et toutes les religions, le pays possède 4 sites culturels reconnus au patrimoine mondial de l’UNESCO et un patrimoine naturel, il y a encore plus de 30 sites en attente de validation par l’UNESCO.

L’Ouzbékistan est le pays où en prendrez pleins les yeux, nous avons passés 10 jours de visites, de découvertes, de rencontres, des fous rires et de la route.

Au total 2125 km en avion, en voiture et en train, traverser le pays à admirer des paysages à couper le souffle. Par contre la route entre Khiva et Bukhara fut un peu chaotique…Ca fait partie de l’aventure.

Tachkent

La capitale Ouzbek a été notre point d’arrivée et notre point de départ, ce n’est pas ma ville préférée mais il faut quand-même s’y arrêter pour découvrir l’avant et l’après l’occupation soviétique.

Les sites à voir : La place de l’indépendance, la medresa Barak Khan, la place Amur Timur (Tamerlan) et l’opéra Navoi

Où dormir à Tachkent?

Nous avons dormi dans le même hôtel à notre arrivée et à notre départ du pays, je tiens à vous prévenir que l’Ouzbékistan s’ouvre petit à petit au tourisme, il ne faut pas s’attendre à trouver du grand luxe même dans les hôtels 3*.

L’hôtel Crown n’est vraiment pas l’hôtel que je vous conseillerai pour y passer la nuit sauf si vous n’avez pas le choix de vous trouver un hébergement prés de l’aéroport, malgré que l’établissement est très bien noté par le guide le Petit futé mais les fissures sur le carrelage, l’interrupteur ne veut pas s’éteindre ou les draps pas fraichement propre ne donne pas envie d’y payer 75€ la nuit, vous êtes prévenus.

Khiva

Pour aller à Khiva on a dû prendre l’avion jusqu’à Ourgentch avec la compagnie aérienne Uzbekistan Airways à bord d’un avion à hélices (une première pour moi) et on a continué en voiture pendant 15 minutes environ.
Khiva est vraiment mon coup de cœur du voyage en Ouzbékistan, un vrai voyage dans le temps, on se sent complétement déconnecté du monde extérieur, protégé par les remparts qui l’entoure.
Les remparts ont été construits en 2 semaines, en 1842 par 20000 hommes qui devaient un jour de travail gratuit et vous avez bien lu en 2 semaines c’était fait.
C’est à Khiva qu’on a eu notre première rencontre avec les locaux et tout particulièrement avec Tendera, une petite fille qui nous a éblouit par son sourire radieux accompagné de ses deux chiots même si on parlait pas la même langue on a bien rigolé.


Tout au long de notre séjour à Khiva nous avons eu des jolies rencontres : Abdullah « Banque » notre bureau de change mobile, qui est aussi traiteur lors de la saison des mariages qui a eu la gentillesse de nous inviter chez lui pour goûter à sa vodka maison.
L’hospitalité de notre auberge familiale où on logeait, le propriétaire de cette auberge est également propriétaire d’un restaurant à quelques pas de là que je vous invite à y aller si vous voulez goûter à la cuisine locale.
Le James Dean du village avec sa moto, la gardienne de la cellule de Kiva qui tricote avec quatre aiguilles, parle plusieurs langues et elle est une commerçante redoutable mais je retiens sa gentillesse quand elle me réchauffait  les mains.

Photo prise par Marion
© Madame Voyage

En plus des rencontres, l’architecture est splendide à en perdre la tête, au coucher de soleil les monuments prenaient une autre allure.

Mes coups de coeur  : Le minaret Islam Khodja, le Harem, le mausolée de pakhlavan makhmoud, Kalta Minor appellé également le minaret court, Juma Masjid qui veut dire la mosquée du vendredi dont l’intérieur est splendide, vous serez émerveillé  par les 213 colonnes en bois chacune est sculptée différemment comme si chaque colonne vous racontait son histoire.

Où dormir à Khiva?

Contrairement à Tachkent, le petit hôtel Mirzaboshi nous a offert le meilleur accueil et service que l’hôtel de Tachkent.

L’hôtel Mirzaboshi se trouve au cœur du centre historique de Khiva, l’établissement possède des chambres simples et confortables avec des salles de bains privatives, au total 4 chambres et un dortoir pour 6 personnes.

L’hôtel se trouve au cœur du centre historique de Khiva, c’est un avantage pour profiter pleinement de la ville qui est un vrai musée à ciel ouvert.

Il faut compter à partir de 30€/la nuit avec le petit déjeune compris.

Bukhara

Bukhara est la ville qui m’a le plus transporté… Mais dans un autre pays, étant amoureuse de l’Afghanistan, de sa cuisine et de ses écrivains dont Khaled Husseini qui décrit divinement l’Afghanistan d’avant 1979, de voir des enfants jouer aux cerfs-volants, les abricotiers en fleur m’ont rappelé un passage d’un de ses livres.

Revenons à nos moutons et en Ouzbékistan ;-), encore une fois la générosité des locaux était bien présente entre notre rencontre avec Aladdin et ses tapis volants et celle des femmes de Fraghana qui étaient venue pour un pèlerinage qui nous apprenaient le salut dans leur ville.

Burkhara n’a rien a envier à ses villes voisines car la ville possède des sites les plus sublimes tels que La mosquée de Bolo Khaouzan avec ses piliers en bois, la Place poi-khaloo, le plus vieux minaret de Bukhara qui m’ont le plus marqué.

Une autre activité que j’ai beaucoup aimé lors de mon séjour à Bukhara, c’est aller manger chez Rakhom qui nous a fait le plaisir de nous préparer un délicieux Plov, rencontrer sa famille et découvrir la broderie et les suzanis.

Où dormir à Bukhara?

Allez Chez Hélène Oasis, on sent comme à la maison que vous aurez du mal à quitter, cette jolie maison d’hôte.

Après plusieurs voyages à Bukhara, Hélène y est retourné fraichement retraité pour acheter une maison pour en faire une jolie maison d’hôtes en plein centre historique de la ville, avec des chambres simples; doubles et triples. Chaque chambre porte d’un personnage historique, les chambres sont joliment décorées avec draps en suzanis.+ Le petit déjeuner gourmand, l’accueil du personnel d’origine Ouzbék qui parle parfaitement le Français


On arrive à la fin de la première partie de mon voyage en Ouzbékistan en attendant la suite de mon carnet de voyage, en voilà quelques photos de ce qui vous attend.

Pour découvrir plus de portraits de mes rencontres en Ouzbékistan, cliquez ici

Merci à l’agence Xuroson-Tour et à son guide Nasrullo pour sa gentillesse et le partage de ses connaissances avec nous.

 

 

3 Comments

  • Reply Stephanie 20 June 2017 at 13 h 28 min

    Cette région est dans mon top 3 des prochaines à découvrir !

  • Reply malicyel 25 June 2017 at 20 h 58 min

    J’avoue que l’Ouzbékhistan n’est pas forcément sur ma liste des “top pays”, mais tu nous as bien vendus son exotisme et sa beauté ! 🙂

  • Reply Joëlle | Elle dit 8 30 June 2017 at 16 h 05 min

    Un voyage inédit vers une destination méconnue. Merci pour l’aventure ❤️

  • Leave a Reply