Home Afrique du Nord Organiser un voyage à Djerba

Organiser un voyage à Djerba

by Touristissimo

Je vous emmène découvrir Djerba autrement, cela fait quelques années que j’entends parler de Djerba La douce, du Club Med et la réputation TRÈS touristique de l’île.

Djerba est connue pour être une destination pas chère en all inclusive, si vous y allez pour ça et bien c’est dommage car il y a beaucoup de choses à visiter à Djerba.

Je suis allée un week-end à Djerba pour découvrir mes origines, ma mère est née sur cette île, mes grands-parents ont vécu une partie de leur vie sur cette île.

J’avais envie d’avoir un aperçu avant d’y retourner plus longuement.

Dans mon article je vais vous détailler tout ce qu’il faut faire à Djerba pour un premier voyage..

Ce voyage a été organisé à la dernière minute, j’ai uniquement épinglé quelques photos trouvées sur Instagram pour visiter les incontournables à Djerba.

Que faire à Djerba ?

Les incontournables à faire pendant 3 jours à Djerba

L’île de Djerba se visite rapidement si vous consacrez 3 jours ou si vous optez pour un séjour plus long, je vous conseille de louer une voiture ou de faire appel à un taxi pour vous faire découvrir des coins hors des sentiers battus.

Le premier jour, j’ai préféré visiter à mon rythme, traîner dans les ruelles Houmt souk (qui veut dire le quartier des souks)

Houmt souk

Houmt Souk est un quartier divisé en plusieurs parties, les souks, les bijouteries, le marché aux poissons et les points de restaurations.

Il est difficile de s’y perdre.

Je suis allée à Houmt Souk dans un but précis, trouver les sandalettes que ma grand-mère maternelle m’apportait à chacun de ses voyages quand j’étais petite.

Pour être honnête, je suis allée à Djerba uniquement pour ces sandales que j’affectionne tant.

La mosquée des Turcs

La mosquée des Turcs est localisée au centre de Houmt Souk, presque en face du Centre culturel Ferid-Ghazi et derrière l’église Saint-Joseph, dans ce qui constituait autrefois le quartier des Maltais.

La construction de la mosquée des Turcs remonte au XVIe siècle sous l’impulsion du Caïd Ghazi Mustapha Bey. Elle est reconnaissable par son minaret original et unique que vous trouverez nulle part ailleurs.

 Rapprochez-vous de la porte principale qui donne sur la grande rue et vous remarquerez le mur légèrement bombé qui indique que la mosquée a été agrandie de sa construction originale. 

La mosquée est classée monument historique, malheureusement il est interdit depuis 2015 de visiter l’intérieur des mosquées en Tunisie.

Marché aux poissons 

En Tunisie, on adore le poisson, la ville de La Goulette en a fait un festival en été, aux îles de Kerkennah on est pêcheur de père en fils

On se surnomme les enfants de la mer.

Je vous conseille d’aller faire un tour au marché aux poissons de Houmt Souk pour sa diversité. Vous trouverez du rouget, du poulpe, des crevettes, des seiches, de la sole et vous n’aurez qu’à traverser la ruelle d’en face et allez au restaurant pour qu’on vous cuisine le tout.

Il est très fréquent dans le sud tunisien, d’apporter son poisson ou sa viande au restaurant et on demande de nous cuisiner, ça revient moins cher que de cuisiner chez soi.

Guellala 

Guellala est une ville à Djerba à majorité berbérophone, voir la seule ville en Tunisie où vivent des berbères.

Guellala est réputée pour la qualité de ses poteries grâce aux riches gisements d’argile environnants, cette activité dure depuis plusieurs siècles voire millénaires.

Outre que faire du shopping, je vous recommande vivement le musée de Guellala pour apprendre sur les traditions et les coutumes djerbiennes, 

Des belles mises en scènes du déroulement d’un mariage Djerbien ainsi quelques similitudes avec la communauté juive qui fait partie de l’histoire et de la vie sur l’île.

L’entrée est coûte 5 dinars et il faudra ajouter 3 dinars si vous prenez des photos.

Mahboubine 

Mahboubine veut dire les bien-aimés, ce quartier porte ce nom car les habitants qui vivaient partageaient généreusement l’eau issue de leurs différents puits.

Aujourd’hui le quartier est un peu à l’abandon suite au réchauffement climatique. Le quartier est intact entouré de palmiers.

L’accès est libre jusqu’au Palais Sidi Ayed, c’est un très beau sport photo au coucher de soleil.

L’accès au site est gratuit sauf pour le Palais Sidi Ayed 10 DT soit 2€80

La synagogue de la Ghriba 

Djerba est une île multiculturelle, vous trouverez une église, des mosquées et une synagogue, la plus grande d’Afrique.

La communauté juive vit en parfaite harmonie sur l’île, eux-mêmes se disant avant tout Tunisien.

Elle est l’une des dernières communautés juives vivantes du monde arabe

Elle fait l’objet d’un pèlerinage annuel, généralement au printemps  à l’occasion de la fête juive de Los Ba’omer rassemblant plusieurs milliers de pèlerins réunissant beaucoup de monde issu de toutes religions confondues.

Griba veut dire étrange en arabe, pourquoi me demanderiez-vous? Selon  mon guide Afif ce nom vient suite au décès d’une femme et en creusant sa tombe on a trouvé des restes du temple de Salomon 

Une légende parmi tant d’autres…

Avant d’entrer au sein de la synagogue vous passerez par un filtre de sécurité, une tenue correcte est exigée pour entrer à l’intérieur du lieu culte.

À l’entrée de celle-ci on vous fournira un foulard pour vous couvrir la tête et un autre pour la taille qui fera office de jupe pour les femmes et une kippa pour les hommes qu’il faudra tout remettre à la sortie.

Visite gratuite

Sidi Yeti, la plus belle vue de Djerba.

À Djerba on compte plus de 370 mosquées, les plus connues sont celle de la mosquée Turc à Houmt Souk, la mosquée Fadhloun mais il y a aussi celle de Sidi Yeti.

Une mosquée troglodyte est la première mosquée en bord de mer.

Sidi Yéti est le saint patron  de cette partie de l’île qui a construit cette mosquée et une école coranique.

En Tunisie, on a des croyances auprès des Saints Patrons, des confréries religieuses, très respectées par les tunisiens comme Sidi Bou Saïd le plus connu. Pour découvrir un peu plus sur cette tradition je vous invite à lire mon article sur Tunis et les différentes confréries.

La mosquée Sidi Yeti est accessible à la visite et de monter tout en haut de la coupole, c’est le rendez-vous de tous les djerbiens l’été et lors du coucher de soleil est qui est à couper le souffle?

Visite gratuite

Maisons hantées 

Comme en Écosse, sur l’île de Djerba il y a des maisons hantées. Les habitants de l’île sont très craintifs à ce genre de lieux qu’ils évitent. Les maisons sont généralement abandonnées et couvertes de graffitis.

Évitez de vous aventurer dans ce genre de maisons, en cas de pépin, on ne viendra pas vous secourir.

Ça ne rigole pas à ce sujet-là, en Tunisie et en particulier à Djerba.

Djerbahood

Djerbahood est née d’une idée de Mehdi Ben Cheikh qui a proposé aux habitants d’Erriadh, un village située à 10 min à pied de la Synagogue La Ghriba, d’en faire un musée d’art à ciel ouvert de Street art.

La première édition a eu lieu en 2014 et fut un énorme succès qu’une seconde édition s’est déroulée en 2022.

Un projet qui préserve le patrimoine millénaire de l’île, qui redonne vie au village et aide à faire travailler l’économie locale.

Comptez 2h30 pour visiter la totalité du circuit de street art, je vous recommande une visite guidée afin de mieux comprendre les fresques. 

Cliquez ici pour découvrir la liste des artistes venus du monde qui ont participé à ce projet.

Excursion à Tataouine

Lors de mon week-end à Djerba, j’ai profité pour réserver depuis mon hôtel une excursion pour aller à Tataouine, l’excursion se paie uniquement en euros.

Alors, oui Tataouine est connue grâce à Star Wars, mais les décors existaient bien avant le film.

Je suis allée dans le but d’en découvrir un peu plus sur mes origines, ma mère est Djerbienne et mon père est originaire de Tataouine né à la Goulette, là où j’ai grandi.

J’avais envie de voir d’où sont partis mes grands-parents avant d’arriver en France et le moins qu’on puisse dire, il y avait une sacré route et rien que pour ça je les admire encore plus.

L’excursion organisée s’arrête sur plusieurs étapes avant d’arriver à Tataouine, il y a le champ de sel, partez à la rencontre des producteurs et n’hésitez pas à acheter leurs produits qui  sont d’excellentes qualités.

Ensuite un court arrêt pour frôler le sable le plus fin au monde, plus fin que la farine et qui ne colle pas au pied.

Il faut compter 2h30 de route entre Djerba et Tataouine, une ville simple avec un énorme marché et d’épiciers, j’ai fait un stock d’encens, de piment et de curry dans une petite boutique dont le gérant connaissait la famille de mon père et tout son arbre généalogique. J’aurai pu y rester des heures mais il fallait reprendre la route pour aller visiter le village de Cheneni, un petit village riche en histoire.

Avant de grimper, un détour dans un atelier de cornes gazelle Tunisienne ( je précise) car la préparation et la cuisson des cornes est différente de la recette marocaine.

Après les avoir goûtés, je préfère la recette tunisienne.

On termine l’excursion à Ghromassen, là où une partie de Star Wars a été tournée car l’autre partie est devenue un site privé converti en hôtel.

NB : Je vous déconseille de réserver une excursion avec Touareg Voyages Tataouine, le service client est médiocre. Tout les échanges s’effectuent sur Whatsapp, ils lisent les messages sans répondre.

Où manger à Djerba?

Chez Aladdin c’est l’adresse incontournable des djerbiens pour manger sur le pouce, ça ne désemplit pas de jour comme de nuit. C’est l’adresse parfaite pour goûter à la cuisine djerbienne d’origine berbère. 

📍Adresse : VVG5+XHM, Houmt Souk, Tunisie

Restaurant les palmiers est en face Chez Aladdin, propose une formule complète à 15 DT ( soit 5€) pour une entrée, un plat et un dessert accompagné d’un verre de thé à la menthe.

Service impeccable, la cuisine est délicieuse en plein cœur de Houmt Souk.

📍 Adresse : En face du restaurant Chez Aladdin : VVG5+XHM, Houmt Souk, Tunisie

Ayem Zmen pour boire un verre : J’ai découvert ce lieu grâce à un vendeur qui m’a suggéré d’aller voir la terrasse de ce nouveau lieu installé à Houmt Souk.

La vue est magnifique depuis le toit de ce café tenu par Tarek qui a la gentillesse de me faire découvrir les lieux mais aussi les artisans autour, là où j’ai fait des sandales sur mesure.

C’est le cadre parfait pour un verre en terrasse à l’ombre ou en fin de journée pour admirer le coucher de soleil sur ce quartier le plus animé de Djerba.

📍Adresse : L’endroit est très récent donc pas encore référencé sur Google, le café se trouve en plein coeur de Houmt Souk, n’hésitez pas à demander aux commerçants qui se feront un plaisir de vous guider. 

Où dormir à Djerba ?

Généralement tous les hôtels à Djerba sont en bord de mer mais ils sont tous entre 20 et 30 min en voiture des sites touristiques.

Je vous conseille de faire appel à un taxi qui propose un forfait journalier, le prix n’est pas négociable car le compteur est activé. 

Les djerbiens sont très disciplinés contrairement à Tunis où c’est le foutoir, ils ne vous joueront pas de mauvais tours.

J’ai réservé mon week-end à Djerba une semaine avant mon départ en vacances, étant une fidèle cliente du programme hôtels.com, j’ai pu bénéficier d’un excellent prix.

J’ai jeté mon dévolu sur le Djerba Plaza Thalasso & Spa 4* à Midoun, il correspondait à toutes mes attentes.

Pour mon séjour de 3 jours à Djerba, j’ai payé 75€ une chambre avec balcon et petit-déjeuner compris au mois de juin et j’ai aussi profité d’une remise de -30% au SPA.

J’ai eu un réel coup de cœur pour l’établissement, pour le personnel accueillant, chaleureux, souriant et très attaché au bien-être de leurs clients.

Le Djerba Plaza Thalasso & Spa 4* dispose :

  • D’une plage privée
  • Trois restaurants dont un buffet très complet et varié, je me suis régalé au petit-déjeuner
  • 4 piscines pour les grands et les petits
  • Un centre Thalasso & Spa d’exception Jasmin
  • Des espaces d’animations 
  • 210 chambres qui donnent vers l’extérieur, le tarif varie selon la gamme de la chambre exemple une chambre vue mer sera plus élevée qu’une chambre vue sur le jardin.
  • Une salle de fitness
  • Un amphithéâtre en plein air etc…

Vous passerez un excellent séjour, en tout cas je compte y retourner avec ma mère.

Conseils pour visiter Djerba

Marchander mode d’emploi : Comme je l’ai précisé dans mon article week-end à Tunis, la valeur du dinar tunisien ne cesse de s’écrouler, ce qui est un avantage pour nous en changeant nos euros en dinars tunisiens.

Quand j’étais à Djerba, un couple français négociait le prix d’une bouteille d’eau d’1.5l, la bouteille coûtait déjà 0.50 centimes et voulait baisser le prix de moitié. Ça m’a choqué mais le couple a été gentiment remis à sa place de radin par le vendeur.

La devise n’a plus du tout de valeur, quoique vous achèterez, le prix est déjà au plus bas quand vous diviserez le tarif par 3 pour avoir le montant en euros, vous vous rendrez compte que vous serez ridicule de baisser le prix qui est déjà au plus bas.

Arrêtez de marchander pour que les commerçants et les artisans puissent vivre, payer leurs loyers et subvenir aux besoins de leurs familles, je vous imagine mal marchander en France sauf sur le site du bon coin, vinted ou Market Place pour des produits d’ occasions quant à Djerba vous trouverez du neuf et de l’artisanat qualitatif .

Arrêtez aussi de dire, qu’ils aiment marchander ça fait partie du folklore, NON! Baisser la valeur d’un artisan n’est pas correct, seriez-vous d’accord qu’on vous baisse votre salaire? Non je ne pense pas, alors ne le faites pas aux souks pour vous amuser.

Changement de devise : C’est uniquement en Tunisie que vous obtiendrez des dinars contrairement aux dollars ou livres sterling que vous pouvez changer en France avant votre voyage.

Mon conseil est de changer vos euros en dinars à l’aéroport ou auprès d’une banque, il est possible de faire le change au sein de votre hôtel mais une commission sera ajoutée.

Il est également possible de payer vos activités à l’hôtel, vos boissons à l’aéroport et aux souks en euros.

NB : Il est interdit d’exporter les dinars en dehors du pays, à quoi bon d’emporter des dinars chez soi que vous ne pourrez pas échanger à bureau de change sans signer une décharge, autant les dépenser sur place.

Comment circuler à Djerba?  

En taxi : Tous les taxis à Djerba mettent automatiquement leurs compteurs en marche dès qu’un passager monte à bord. 

C’est une obligation pour éviter de payer une amende de 250 DT, en résumé pas de mauvaises surprises. Si vous faites appel à un taxi pour une journée de visite de l’île, un prix forfaitaire est fixé dès le départ, là non plus il ne faut pas marchander car les taxis sont très contrôlés à Djerba, encore plus durant la saison estivale.

Voici les coordonnées de mon taxi Afif Ben Ali : +21620 322 723, il est ponctuel et il vous fait découvrir Djerba hors des sentiers battus et il connait des très bonnes adresses pour bien manger. 

En voiture : Vous avez opté pour une location de voiture durant votre séjour, n’oubliez pas de vous munir de votre permis de conduire international

En calèche : Évitez les balades en calèches sur les routes, faites votre balade au bord de mer, les calèches ne sont pas non assurées sur les routes autant éviter en cas d’accidents.

Comment aller à Djerba? 

De Nice : La compagnie aérienne Tunisair propose des vols direct Nice – Djerba Tozeur uniquement pendant les vacances scolaires, de mémoire 2 vols par semaine.

De Paris : Plusieurs compagnies aériennes atterrissent à Djerba, Air France, Transavia, Nouvelair et Tunisair.

Je vous déconseille les deux dernières compagnies surtout l’été pour cause d’un nombre incalculable de retards, d’un mauvais service client, non prise en charge des passagers lors des annulations des vols.

Si vous n’avez vraiment pas le choix mais évitez de prendre l’avion avec Nouvelair et Tunisair.

Pour mon week-end à Djerba, je suis allée en avion au départ de Tunis, le vol dure environ une heure. 

Le billet d’avion m’a coûté environ 100€ aller/retour, le prix est très correct pour la qualité du vol.

J’espère que vous avez aimé découvrir l’île de Djerba autrement, loin de cette image de destination low-cost et des hôtels tout inclus pas chers. 

Il est important de découvrir une destination hors des sentiers battus comme je le fais depuis le début de la création de mon blog, casser cette image d’une ville ou d’un pays très touristique, cela permet de rencontrer des locaux mais aussi rapporter des souvenirs de voyages uniques.

J’aimerai bien connaître votre avis sur Djerba et quelle image aviez-vous avant de lire mon article.

Je me ferai un plaisir de répondre à vos commentaires. 

Continuez votre voyage sur le blog

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :