J’ai testé pour vous…le métier de G.O au Club Med

Mordue des voyages et de nouvelles aventures, une collègue de travail me fais suivre une annonce sur le site du pôle-emploi, voyant qu’après un mois de vadrouille et surtout elle voyait que je m’ennuyais au poste que j’occupais, je jette un coup d’œil sans y prêter trop d’attention et au final je me dis pourquoi pas ? Je postule  pour les postes dont j’avais de l’expérience  vendeuse, hôtesse de restauration et assistante d’événementiel…pas de chance 3 réponses négatives et au même temps le drh ne s’est pas foulé 3 mails avec la même réponse et là je me dis pourquoi ne pas postuler via www.clumed.ch en suisse ???Bingo !!

© Touristissimo
© Touristissimo

Entretien d’embauche le 11 Avril 2007 à Lyon…Jusqu’à là il faut apporter un dossier complet (extrait de casier judiciaire, CV, lettre de motivation, attestation de l’ancien employeur, les diplômes originaux+copies et une photo).

Le Jour-J, je rencontre un groupe de jeunes avec qui je m’incruste, le premier entretien est collectif avec la présentation du Club Med et des ses villages clubs et un cours de salsa collectif …ça y est je me vois déjà au soleil. Deuxième entretien individuel avec la chargée de recrutement, l’entretien se passe bien et là elle me demande : «  vous connaissez Patricia qui travailles à l’aéroport de Nice ??? » euuh oui, mais en fait je ne voyais vraiment pas qui c’était et grâce à cette réponse au lieu de faire ma première saison dans un club en France, elle pose ma candidature pour le poste d’hôtesse de restauration à l’étranger !!Youpiii

Deux semaines sont passées, pas de nouvelle, bonne nouvelle !!Encore en vadrouille au Maroc cette fois-ci, que le siège me contactes et me propose un poste au Club Med à Marrakech que je refuse, j’étais déjà en vacances je ne voulais pas encore y rester…Le siège me propose la Tunisie, que je refuse également car je connais mon pays d’origine et le club proposé était loin de tout, on me propose un Club en Turquie, à Kemer, le soucis de la Turquie pour y travailler plus de 6 mois il faut un visa et là c’était à mes frais et que je…refuse !!C’est bien vous me suivez jusqu’ici

Dernier à appel et toujours au Maroc, sur la route vers Essaouira et là on me pose la question,

– Connaissez-vous la Grèce ?

– Non !!

-Très bien on vous envois à Kos.

– Très bien je pars quand ?

– Demain

– Demain ?je suis encore en vacances je rentre l e17/05 à Nice

– Très bien vous partirez le 19/05

– …

Retour rapide à Nice, je prépare mes bagages en fonction du dress-code demandé, départ pour Paris Charles-de-Gaule, où j’y passe la nuit, ensuite Paris- Athènes (3h d’escale)- Kos et tout au frais de la princesse et j’ai même eu droit à 30kg de bagages !!! Ah si je savais j’aurai pris plus je profiterai de faire du shopping sur place  😉

100_0846

Enfin j’y arrive, mais je ne suis pas dans quel coin de la Grèce je suis (je n’ai pas eu le temps de googleliser le lieu) et jolie surprise je retrouve un garçon, Stéphane avec qui j’étais à Lyon pour l’entretien d’embauche, ouf un visage familier…

Ma première impression, l’ambiance et tout le monde est gentil (est jusqu’à la fin de la saison)

Je suis accompagnée à ma chambre par une jeune italienne, qui deviendra par la suite ma coloc et ma meilleure amie. Chambre spacieuse, je n’ai qu’a sortir la tête du balcon pour apercevoir la mer et je suis à 2 min à pied de mon lieu de travail.

© Touristissimo
© Touristissimo

Petit (Grand) tour du village, toutes ces activités (planche à voile, ski nautique, catamaran, foot, volley, tennis, salle de sport, spectacle, animations, mini club pour les enfants et se restaurer Non-stop).

Je signe enfin mon contrat, et là petit hic qu’on nous retire le montant du loyer 60€ et 260€ pour les repas et vue que c’est du non-stop, j’ai amortie cette somme, tellement amortie j’ai pris 8 kg en 6 mois. Au final le salaire est à 990€/mois et heureusement il y a les pourboires.

Petite information, quand on travaille pour le Club Med à l’étranger, on a le salaire hôtelier français en appliquant la réglementation des horaires grecs, de mon côté je bossais 2h matin, 2h midi et 2h du soir 6h/ jour et 6jours/7…C’est le début de la belle vie.

Badge à mon nom « Katou », mes t-shirts Club Med et mon planning de la semaine, les thèmes des soirées et des tenues. Je fais la connaissance de mon équipe resto, serge le boucher, Christelle du buffet froid, Jérôme le cuisto, Greg, Valentin et Guillaume les boulangers, Mika et Jeremy les pâtissiers, ma petite Evi l’autre hôtesse d’origine grec d’une gentillesse, il y a également les G.E (Gentils Employés sont des locaux qui travaillent pour le Club). Le travail se déroule bien en fonction de son chef de service et son chef du village et de mon côté c’était la vie à la cool.

A la découverte de la vie GO by night

© Touristissimo
© Touristissimo

Découvrant ce métier de GO, je ne connaissais pas les crazy signs, des danses spéciales au Club Med qui se résument aux vagues, au soleil et taper dans ses mains, après le dîner c’est sympathique pour digérer mais je me pose toujours la question comment ces 8 kg ont réussis à hiberner ???

Après les crazys signs,  soit on fait la connaissance avec les GM autour de quelques verres au bout de 4 verres on arrête de compter !!Glups !!And let’s  Dance !!Je peux dire quand on commence sa vie au club by night c’est cool mais après le cumul des mêmes hits pendant 6 mois c’est dur de rester alors  de temps en temps avec les GO et même des GM on arrivait à s’esquiver et aller au night club d’a côté ou de la ville à côté, les entrés sont à 3€ avec la première consommation et l’ambiance est moins club c’est-à-dire  pas de Gilbert Montagné, David Guetta et Bob Sinclar and co…

Après les crazys signs, il y a également les spectacles (le tour du monde en danse, les années 60…) très jolis et colorés

Les soirées de Gala, sont mes soirées préférées c’est la veille des départs de la plus grosse masse de clientèle. On est tous élégants, le buffet est juste a tomber, le défilé de l’équipe cuisine qui font tourner les serviettes et tout le monde est de bonne humeur, l’ambiance est vraiment très sympa, les clients sont contents d’avoir passés des bonnes vacances et nous on est contents d’avoir fait des nouvelles rencontres amicales ou professionnelles et revoir les mêmes clients revenir en fin de saison parce qu’ils ont passés des bons moments au village club.

Souvent le travail est pénible par la chaleur 42°C, à l’ombre, les réunions d’équipe à minuit, des répétions des spectacles tardives et des fois on a juste envie de s’échapper quelques instants, c’est limite d’être pénible d’être payé à être en vacances, car oui l’objectif du club med est de toujours accompagner les GM, qui eux sont en vacances et donc nous aussi…ce n’est pas le cas de tous les GO, exemple les GO sports qui s’occupent des activités sportives avec les GM, ils sont aussi bagagistes à l’arrivée et au départ des GM et ils doivent également participer aux spectacles et aux répétitions ils ont des sacrés journées et toujours avec le sourire. C’est pour ça ils sont les chouchous des demoiselles

La polyvalence est le mot d’ordre au club !! Au Club Med, on lie des liens très forts avec les GM et GO et l’aventure continue par la suite. Je garde un EXCELLENT souvenir de cette expérience un peu folle, que je conseille aux jeunes qui veulent combiner voyage et boulots d’été.

102_1340

NB : Le club Med à Kos a fermé ses portes en 2007 pour travaux mais malheureusement, il n’y a jamais eu de travaux et quel dommage !!Vous avez toujours de visiter KOS. Cliquez sur ce lien, et vous apprendrez pleins choses sur cette île grecque.

J’ai testé pour vous…le métier de G.O au Club Med
Rate this post

No Comments

Leave a Reply