Marrakech

La première fois que je me suis rendue à Marrakech c’était lors d’un voyage gagné grâce à une station de radio régionale. Vue que je m’ennuyais en cours, j’occupais mes oreilles autrement et BINGO voilà que je pars à Marrakech avec une amie : tout était GRATUIT. C’était agréable car à l’époque il n’y avait pas beaucoup de touristes, et je suis retournée une deuxième fois et là je me rappelle de tout…

stand de fruits secs Marrakech
© Touristissimo

En revanche depuis une quinzaine d’années, et la création du fameux festival international du film, tout le monde se bouscule dans cette ville rouge. Je vous conseille d’y aller le temps d’un long weekend de 4 jours… Car comme le disent les marrakchis, Marrakech = Arnakech…tout est dit

menara Marrakech
© Touristissimo

 

La ménara

Située à quelques kilomètres de Marrakech, la ménara est l’oliveraie la plus importante de la ville, s’étendant sur plus de cents hectares. Au centre de ce jardin a été aménagé un bassin qui récolte l’eau en provenance des montagnes afin d’irriguer les cultures. Au côté de ce point d’eau construit au XII ème siècle se dresse un palais saadien de forme carrée avec une toiture triangulaire, ancienne résidence romantique des sultans au cours du XVIIII ème siècle. L’endroit est idéal pour les promenades. Coupés de la ville et de ses agitations, vous apprécierez pouvoir vous ressourcer dans ce grand coin de verdure. Si vous vous retrouvez là bas en été, le soir, la ménara se transforme à une salle de spectacle en plein air.

Si vous voyez à l’entrée des vendeurs de pains, c’est tout simplement pour nourrir les poissons occupants du grand bassin

 Place Jemaa El fna

la place jema el fna Marrakech
© Touristissimo

Cette place est l’une des plus mythiques au monde. Si, lorsque vous arrivez, on vous met un serpent autour du cou, ne tremblez pas.

La chaleureuse place vous ouvrira ses portes en toute simplicité et vous laissera sûrement des souvenirs inoubliables. Coincée entre l’entrée du souk de Marrakech et le minaret de la Koutoubia, la place Jemaa El Fna vibre au rythme de la vie locale: les charmeurs de serpents, conteurs de récits et exploits en tous genres, tatoueuses de hénné, vendeurs de jus d’orange frais vous donneront un aperçu des richesses de la vie de Marrakech.

N’hésitez pas à monter sur l’une des nombreuses terrasses bordant la place pour vous isoler quelques instants de cette vie grouillante, et y déguster des cornes de gazelle accompagnées d’un thé à la menthe. L’une des meilleures heures pour admirer la place depuis ces corniches est assurément lorsque le soleil commence à se coucher, et où les échoppes activent leurs fourneaux pour préparer le repas du soir. La fumée enivrante, les darboukas, et les lueurs des loupiotes qui éclairent les guérites se prêtent très bien à la traditionnelle photo. En soirée, je vous conseille de vous mélanger à la population et d’aller dîner sur la place au lieu d’un restaurant fermé. La nourriture est délicieuse et les prix sont abordables

Petite information qui a toute son importante le henné noir N’EXISTE PAS, en effectuant un tatouage au henné soit la couleur ressort marron ou orangée mais jamais noire. Pour arriver à cette couleur il faut ajouter des produits chimiques et vous risquez d’avoir des allergies ce qui serait dommage de gâcher vos vacances

 Les souks

1er jour aux souks Marrakech
© Touristissimo

Un lieu plein de vie et attrayant, âme des villes marocaines aux trésors cachés… en bref : la caverne d’Ali Baba qui s’ouvre devant vous… Un seul mot d’ordre : rentrez ! L’histoire des souks est ancienne. Ces lieux étaient privilégiés par les caravaniers qui échangeaient leurs denrées avant d’affronter le désert marocain. Les souks devinrent rapidement un lieu de regroupement des populations qui commencèrent à s’implanter autour de ses derniers. La force fédératrice de ces marchés improvisés est donc authentique ! A Marrakech, l’activité des souks mobilise plus de 40 000 artisans, spécialisés dans de nombreux domaines, simples et parfois impensables ! En tout, 18 souks sont recensés en passant du souk des babouches, au souk des épices, celui des tapis, un véritable labyrinthe dont le but est de se perdre pour n’avancer qu’au rythme des senteurs, des couleurs et des bruits! La solution au coup de coeur ? La négociation, un véritable jeu, s’installe alors entre les Marocains et les touristes!

Par contre n’abusez pas trop des bonnes choses, car négocier est un sport mais ne baissez pas les prix au plus bas car n’oubliez pas ce fond de commerce est leur gagne pain

La Koutoubia

Marrakech Maroc
© Touristissimo

Sans aucun doute, l’édifice religieux incontournable de Marrakech. Pourquoi ? Tout d’abord parce qu’au point de vue “local”, les Marocains, très pratiquants, se tournent vers elle plusieurs fois par jour lors de l’appel à la prière. De plus, pour les touristes, la Koutoubia est souvent préconisée pour se repérer et s’orienter dans la ville. Construite au XIIe siècle sous les ordres du sultan Abdelmoumen (dynastie des Almoravides), la Koutoubia, signifiant “La Mosquée des libraires”) porte son nom du fait de son ancienne localisation : dans le souk des marchands de manuscrits ! L’édifice religieux, bâti dans un style plutôt austère, est composé d’une grande cour, d’une salle de prières, du mur de qibla (indiquant le sens d’orientation pour la prière) et du minaret (la tour utilisée pour l’appel à la prière) atteignant 77 mètres de hauteur.

Lors des heures de prière, ne soyez pas surpris de voir les Marocains stopper brutalement leurs activités en cours pour se tourner vers la Koutoubia et pratiquer leur exercice religieux. Les visiteurs ne peuvent pas accéder à la mosquée, réservée à ses fidèles. Néanmoins, vous pourrez vous approcher de cette dernière pour admirer son architecture hispano-mauresque.

Vous pouvez visiter d’autres mosquées seulement après les heures des prières et l’autorisation des fidèles et mesdames n’oubliez pas de vous couvrir les cheveux et porter une longue jupe ou un pantalon. L’accès vous y sera refusé, si votre tenue est jugée provocante.

 

Les tombeaux saadiens

Pénétrez dans les tombeaux saadiens et découvrez une histoire riche et des ornementations époustouflants. Les fondations de ces tombeaux remontent au XVI ème siècle. Le développement de ce site s’accentua selon la volonté du sultan Ahmed al-Mansur Saadi. Le site devînt nécropole royale en 1557 suite à l’inhumation du premier prince saadien.

Néanmoins, ces monuments n’ont été découverts qu’à l’époque contemporaine, vers 1917. Ils furent alors attribués aux services des Beaux-Arts pour leur restauration. Le mausolée regroupe une soixantaine de Saadiens, une dynastie Arabe qui s’imposa au Maroc de 1524 à 1659 et qui prit soin d’embellir le site tout au long de leur souveraineté.

Le monument est composé d’une chapelle et de trois salles funéraires. La décoration des trois pièces s’inspire du style hispano-mauresque. Dans la cour du mausolée sont regroupés les tombeaux des soldats saadiens à proximité du jardin de la nécropole. Des guides sont à votre disposition pour la visite des tombeaux, il est cependant possible d’effectuer cette découverte par vous-même et gratuitement.

 

Quelques adresses que j’ai testée pour vous


Pour de la détente:

Je vous conseille un bon hammam et un massage à l’huile d’argan et pour terminer un tatouage au henné.

marrakech
© Touristissimo

L’équipe du spa hammam 1001 nuits, vous aidera à vous détendre et à vous relaxer. Ce hammam se trouve sur la place Jemaa El Fna 1ére à droite après le café France

58 place Jamaa El Fnaa, Derb Dabachi


Pour une soirée typique :

Je vous conseille la Fantasia, un dîner sous une tente berbère avec des danseuses où vous apprendrez à manger le couscous avec les mains, faire les boulettes et hop ni vu ni connu. Etant donné que j’ai 2 mains gauches, j’ai choisis l’option “grande cuillère”.

Après votre dîner, prévoyez des boules Quies car vous aurez droits une très jolie animation avec des cavaliers berbères sur leurs chevaux armés de fusils… et si le temps le permet vous aurez droit à un feu d’artifice.

Pour le shopping: 

Si vous avez un  court weekend et que vous ne voulez pas passer trop de temps à chercher ou à marchander, pourquoi ne pas aller à une coopérative d’artisanat ?? Les prix sont fixes donc pas d’arnaques. Vous trouverez TOUT au même endroit et pourrez même remporter un cadeau en plus de vos achats. La première fois j’ai eu droit à un bracelet en argent plus lourd que mon poignet et la deuxième fois les copines et moi sommes reparties avec des beaux paniers.

Vous voulez l’adresse ??? Dar es salam 26 rue des ksours quartier Ksours et demandez Monsieur Abdellatif il vous fera rêvez

 

Vous avez quelques jours de plus voici le programme

marrakech 2007 114
© Touristissimo

La vallée de l’Ourika

La vallée se trouve à seulement 30 kilomètres de Marrakech. C’est une destination qui plaira à tous ceux qui veulent fuir l’agitation de la ville ocre, le temps d’une journée.

En effet, contrairement à sa voisine qui a succombé au tourisme de masse, la vallée de l’Ourika est restée bien préservée et ancrée dans son authenticité. Elle vous permet de découvrir le mode de vie marocain montagnard, qu’on aura du mal à trouver ailleurs.

Mais la vallée de l’Ourika n’a pas que son authenticité pour attirer et charmer les visiteurs, elle abrite de nombreuses curiosités qui valent amplement le détour. Parmi ces lieux et monuments, vous avez Setti-Fatma paradis pour les randonneurs. Il s’agit d’un petit village pittoresque abritant 7 cascades.

Vous avez l’éco-musée berbère de la vallée de l’Ourika, comme son nom l’indique il s’agit d’un musée qui a pour but de renseigner les visiteurs sur le mode de vie berbère de la vallée par le biais de photographies et d’objets divers tels que tapis, habillements, bijoux, etc…tout en dégustant un excellent thé à la menthe.

*Je vous conseille de prendre cette excursion directement à l’hôtel car le prix est fixe et si vous prenez un taxi et que vous lui demandez d’ajouter le compteur, il vous demandera un prix plus élevé à ce qui est indiqué et malheureusement ça peut amener au conflit. Sinon vous pouvez louer une voiture, ainsi vous serez plus libre.

La route de l’argan

Sur la route d’Essaouira, votre guide et chauffeur vous arrêtera pour admirer les chèvres qui escaladent les arbres, et toutes ces femmes qui ont le secret de ce produit tant convoité par les grandes marques de cosmétiques.

J’ai déjà acheté cette huile chez un herboriste, l’huile a changé rapidement de couleur ressemblant à l’huile de tournesol mais en visitant cette coopérative j’ai appris que pour reconnaître une vraie huile d’argan, c’est à son odeur de noix qui rappellerait la noisette.

Vous aurez la possibilité de goûter à ce trésor et à donner un coup de pouce à ces femmes et à leur travail.

a l'atelier de l'huile d'argane Maroc
© Touristissimo

 

 

Marrakech
Rate this post

No Comments

Leave a Reply