Home Moyen Orient et AsieOrganiser un voyage en Ouzbékistan Samarkand

Samarkand

by Touristissimo
Place Registan

Samarkand est le doux nom de l’une des plus belles villes en Ouzbékistan, cette terre de voyage que je ne me lasserai pas de vous en parler.

Même deux ans après mon voyage, Samarkand a laissé une trace indélébile que ça soit par sa beauté, par sa grandeur et par son accueil.

Vous saurez tout dans mon article sur cette somptueuse  ville, comment aller à Samarkand? Que Faut-il visiter Samarkand? Où dormir à Samarkand? La ville n’aura plus de secret pour vous et ça risque même de vous provoquer un coup de foudre.

Samarkand est une ville hypnotisante par ses monuments, la Place Registan est le parfait exemple, on peut rester des heures à la contempler cette place qui change de couleurs selon les heures mais il y a également d’autres sites qui valent vraiment le détour dont un site qui m’a beaucoup ému…Sans plus attendre, je vous emmène faire une balade à Samarkand.

Que faut-il visiter à Samarkand?

La Place Registan

La première fois que je suis arrivée sur la Place Registan, mes premiers mots étaient WAOW, Oh Wow et puis je me suis tue pour admirer cette immensité.

La Place Registan regroupe 3 madrassas ( Tilla Kari, Oulough Begh, Chin Dar) une architecture magnifique qui vous laisse sans voix de jour comme de nuit. Il parait que dans les années 30, les voyageurs de passages pouvaient y loger dans la madrassa Tilla Kari. J’aurai tant aimé y être à cette époque juste y dormir.

Je vous conseille également d’aller sur cette place le soir, sous les éclairages, on découvre la Place Registan sous un autre visage.

Entrée est gratuite et ouvert jusqu’à 21h

La Madrasa Tila Kari

En continuant à flâner dans les rues de Samarkand, non loin de La place de Registan et du marché de la ville, vous ne pourrez pas manquer la Madrasa Tila Kari, elle est facile à distinguer grâce à sa coupole bleue.

Ce monument est un réel bijou de l’intérieur comme de l’extérieur ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle la mosquée « Couverte d’or ». Il a fallu 10 ans pour  la construire, de 1646 à 1659, la mosquée fut en effet couverte d’or ce qui justifie son nom.  C’est le monument le plus jeune de la place Registan.

La Nécropole Shah-i-Zinda

C’est un autre site qui m’a marqué : La Nécropole Shah-i-Zinda, à peine que j’ai frôlé l’entrée que je voyais les locaux très bien vêtus pour venir se recueillir. Un imam récitant le premier verset du coran et pour quelques offrandes de plus vous avez droit à une prière nominative et personnalisée, sa voix était tellement hypnotisante que j’avais du mal à décoller de mon siège mais la suite de ma visite allait me confirmait mon ressenti : qu’une part de moi se trouvait ici.

La nécropole Shah-i-Zinda a été construit autour de la tombe de Kussaim Ibn Abbas de la Dynastie des Abassides, il fut le compagnon le plus fidèle du prophète Mahomet.

Selon la légende Kussaim Ibn Abbas était en train de faire sa prière quand il a été décapité, il prit sa tête sous le bras et il monta les escaliers jusqu’à la dernière marche et puis il mourait et c’est à ce même lieu qu’il fut enterré.

Cette histoire m’a beaucoup émue lorsque j’a appris le nom de famille de ce fameux Kussaim, car si vous avez lu les récits de mon voyage en Ouzbékistan, j’ai toujours eu ce pressentiment que je venais des pays en STAN, Iran, Afghanistan etc…Et Kussaim Ibn Abbas fut l’un de mes ancêtres et mon véritable nom est Kaouthare El abassi. Quand je remontais dans mon arbre généalogique je m’étais arrêté en Iran.

Ce sentiment de vouloir toujours visiter l’Ouzbékistan depuis des années, était seulement pour réaliser un rêve et non pas découvrir qu’une partie de mon histoire s’y trouvait.

C’est à ce moment là après plus de 10 jours de voyage que j’ai eu le coeur comblé et ainsi voir les Ouzbeks venir de tout le pays pour se recueillir sur sa tombe.

Le site lui même est majestueux on  se sent vulnérable par cette immensité du lieu, c’est l’un des plus beaux monuments de Samarkand.

Gour Emir : Le Mausolée d’ Amir Timur alias Tamerlan

Que serait Samarkand sans Tamerlan le fondateur de la Dynastie des Timourides, il est possible visiter le mausolée, vous verrez qu’au fil du temps que vous visiterez l’Ouzbékistan et plus particulièrement Samarkand tous les sites religieux; mosquées et mausolées sont gigantesques et le Gour Emir en fait partie.

Ce monument se trouve à la limite entre la vieille ville et la ville moderne comme si on essayait de relier les deux parties de la ville par son histoire.

Mausolé de Tamerlan Samarkand Uzbékistan

Quand vous verrez Gour Emir vous aurez l’impression que c’est un palais des milles et unes nuits. Laissez-vous guider par cette architecture traditionnelle que vous trouverez nulle part ailleurs.

L’entrée et les prises de photos sont payantes, je vous conseille d’aller à l’extérieur à gauche pour avoir une meilleure vue de l’ensemble du mausolée avant d’entrée et admiré la beauté des calligraphies et des prières qui entourent le tombeau .

La Mosquée de Bibi Khanum

Cette mosquée porte le nom d’une des épouses de Tamerlan, elle est l’une des plus grandes mosquées de l’Asie Centrale. Bibi Khanum était la fille de l’empereur de Chine et l’épouse préférée de Tamerlan.

Il a fallut 5 ans pour construire cette mosquée et employé cinq cents ouvriers, deux cents architectes, artisans et maçons ainsi que quatre-vingt-quinze éléphants indiens pour venir à bout des travaux.

La mosquée fut célébrée de tous temps par écrivains, poètes et artistes. L’historien de la cour, Cherefeddin Ali Yazdi, la décrivit en ces termes :

« Sa coupole serait unique si le ciel n’était pas sa réplique, il en serait de même pour son arc si la Voie lactée n’était pas son fidèle reflet»

C’est pas beau l’amour?

Le Bazar Siyab

Pour rencontrer les locaux, une seule adresse, le Bazar Siyab pour découvrir les fameux ingrédients de la cuisine ouzbek et j’en ai même fait un article cliquez ici pour le lire.

On y découvre des délicieux parfums d’épices et des thés originaux, les stands des fruits secs et des sucreries ne cesseront de vous faire l’oeil et comment résister à l’envie de goûter?

Tout au long ma balade à découvrir le marché je faisais des rencontres, les deux bouchers qui déjeunaient me proposaient de goûter à leur met, plus loin une femme qui se fait teindre les sourcils qui avait qu’on la prenne photo pour lui montrer tellement elle est jolie. Il a celles qui me présentaient un prétendant. Rencontrer les locaux en Ouzbékistan a été ma meilleure expérience de mon voyage, ça toujours été dans la joie et la bonne humeur malgré le barrage de la langue le sourire était la meilleure manière d’échanger.

Aller voir un spectacle de danse traditionnelle

Mon voyage en Ouzbékistan a été rythmé sous la musique traditionnelle que ça soit lors d’une nuit dans une yourte, lors d’une soirée en plein milieu de nulle part pour la célébration du Navruz. Il fallait bien terminer le voyage en musique et en danse. Le théâtre El Merosi vous entraînera dans son spectacle haut en couleurs et musique entre l’âge de bronze et le XXIe siècle à conter des histoires d’amour en tenues traditionnelles, vous serez autant émerveillé que moi.

Ne passez pas à côte de cette occasion Samarkand hors du temps.

Comment aller à Samarkand?

Depuis Paris : Depuis le printemps 2018, il y a des vols directs pour Samarkand en partance de Paris avec Uzbekistan Airways. J’ai déjà pris cette compagnie pour mon vol de Tachkent à Khiva.

Je vous conseille vivement de commencer votre voyage en Ouzbékistan par Samarkand autant profiter avec ce vol direct. Pour ma part j’ai pris la compagnie Turkish Airlines avec une escale à Istanbul.

Depuis Tachkent : Je suis retournée à Tachkent en train, il a fallu 2h30 de voyage avec Uzbek Railways, un service à bord digne d’une première classe d’un long courrier. Même si vous dormez lors de votre voyage, vous retrouverez votre plateau repas qui vous attend.

Où dormir à Samarkand?

Lors de mon passage à Samarkand, j’ai passée 2 nuits à Jahongir Guest House les chambres sont modernes et spacieuses décorés avec soin avec des tapis et des suzanis.

Si ma mémoire est bonne c’est dans cette auberge familiale que j’ai eu autant de mets salés au petit-déjeuner. Etant mon repas préféré que ça durait des heures que je n’avais plus la force de me lever tellement que j’ai bien mangé.

Jahongir Guest House se trouve approximité des meilleurs restaurants de la ville et des sites touristiques.

 

Que faut-il rapporter de Samarcande?

Si vous cherchez un souvenir à apporter de Samarkand pourquoi ne pas opter pour une bouteille du cognac* primé médaille d’argent en 2014, ce qui donnera envie à vos convives d’aller en Ouzbékistan, ce pays magnifique.

Un tampon pour créer des motifs sur des pains, le miens je l’utilises quand je fait des brioches maisons.

Pour compléter ma collection es assortiments de selliers et de poivriers, j’ai acheté un petit couple souriant qui me rappellera sans cesse ces belles rencontres que j’ai faites à Samarkand et au reste du pays.

Mon article sur Samarkand se termine, je peux encore en parler des heures mais j’ai peur de vous perdre en route à la lecture de mon article.

Allez à Samarkand, Allez en Ouzbékistan vous revendrez changé.

 

0 comment

Continuez votre voyage sur le blog

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :