Portraits de voyageurs : Avi, guide à Lisbonne

Le secteur du tourisme est un domaine très peu connu du grand public, j‘ai décidé de créer la rubrique “Portraits de voyageurs” une rubrique dédiée à ces professionnels du tourisme qui se plient en quatre pour qu’on passe des bonnes vacances.

Aujourd’hui, je donne la parole à Avi un jeune guide que j’ai rencontré à Lisbonne, à qui je dois une partie de mes bons plans 🙂

 

Présentes-toi en quelques mots!

aviBonjour Katou et ses Touristissimistes! Je m’appelle Avi Amoyal, je suis né en 1991 dans la région lyonnaise où j’ai passé mes 18 premiers printemps. Après le bac je suis parti étudier à Lille dans une école de Management, l’IÉSEG et grâce à cela j’ai pu goûter aux joies de l’expatriation et du voyage dès ma deuxième année d’université. Le jour de mon arrivée dans le Nord, j’ai été accueilli par des étudiants qui m’avaient proposé de dormir chez eux le temps de trouver une chambre, et l’un d’eux m’a donné le meilleur conseil que j’ai pu entendre cette année là, sans doute: travaille dur lors du premier semestre et inscris-toi aux départs à l’étranger en décembre!

Bonjour #Lille #lilletourism #automn #streets#travel #rues#voyager #globetrotter #neverstopexploring #keepexploring #landscape #instapassport #citytrip #citytripme #exploringtheglobe #exploremore #travelingram #beautifuldestinations #doyoutravel #welltravelled #livingyourdream #instagramhub ##instadoor#featuremeinstagood #liveauthentic #roadtrip #ontheroad#passeport#postcard☁

C’est ce que j’ai fait et grâce à cela j’ai pu partir à Lisbonne une année entière en Erasmus en 2010-2011, ce fameux programme Européen de mobilité étudiante. C’était une année extraordinaire! J’ai eu la chance de découvrir une ville magnifique, de créer des liens avec des étudiants d’Europe et d’ailleurs….

J’ai pris goût à tout ce qui touche à la culture de chacun et surtout j’ai pu me rendre compte qu’entre les français, italiens, espagnols, portugais, allemands, norvégiens, ou même sud-américains, peu de choses nous séparent! J’ai continué mes études qui comprenaient plusieurs périodes à l’étranger, notamment un stage au cours duquel j’ai plié un nombre incroyable de vêtements en tout genres dans un grand magasin de Barcelone, un échange d’un semestre en Argentine lors duquel j’ai aussi visité les pays des alentours – Chili, Pérou, Bolivie, Brésil – et suis tombé amoureux de l’atmosphère et des traditions sud-américaines, un semestre dans une petite entreprise de “chasse de tête” à Bruxelles qui m’a montré ce à quoi ressemble la vie d’une entreprise qui a une réelle passion de l’humain et qui restera toujours pour moi un exemple.

Peu à peu mon parcours “d’école de Co” a suivi mes passions personnelles et j’ai écrit mon mémoire de fin d’études en Israël sur l’impact des différences culturelles sur les individus et leur communication. Tout ça pour atterrir une nouvelle fois à Lisbonne en Août 2014, en vacances … et depuis je n’ai plus quitté cette ville!

J’apprends encore chaque jour et il y a tant à découvrir à Lisbonne, à tel point qu’il existe une “science de l’histoire” de la ville, l’olissipographie!

Parles nous de ton activité

Lorsque je suis arrivé à Lisbonne et sous son beau soleil d’été, j’ai décidé d’y rester travailler quelques mois pour y terminer mon cursus. Une seule condition: je ne voulais pas être dans un bureau! Je me suis retrouvé à travailler pour une entreprise de tourisme assez connue, je faisais partie de l’organisation sur le terrain: il fallait accueillir les visiteurs, s’assurer que les tours commençaient à l’heure.. Je me suis lié d’amitié aux nombreux guides et petit à petit, l’amour pour cette ville aidant et ma passion pour les balades et l’histoire m’ont amené à vouloir être un guide moi-même!

img_3955

J’ai commencé au début de l’année 2016 en travaillant avec une auberge de jeunesse, puis avec un autre guide français de la ville. J’apprends encore chaque jour et il y a tant à découvrir à Lisbonne, à tel point qu’il existe une “science de l’histoire” de la ville, l’olissipographie! Si, si, je vous jure! Le plus connu de ces olissipographistes, Norberto Araujo, à compilé 15 volumes sur l’histoire de la ville et virtuellement chacune de ses artèrse, en racontant son histoire, ce que l’on y trouvait, pourquoi cette rue s’appelle ainsi …

13130875_10153541770985978_2581664474110390055_o

 

Parles-nous de Lisbonne…

Lisbonne est une ville pétillante, accueillante, magnifique, majestueuse … les adjectifs manquent car c’est une véritable mosaïque du monde. L’ancienne porte de l’Orient et du Nouveau Monde en Europe l’est encore aujourd’hui! On raconte que lors du retour de Vasco da Gama de son premier voyage en Inde, alors qu’il ramène une première cargaison des produits luxueux d’Asie et un accord commercial avec le Roi qu’il a rencontré, Lisbonne est devenue du jour au lendemain le premier port commercial européen.

img_3970

On y rencontre ensuite des hommes venant de tous les continents, de tout les horizons et on y entend des langues inconnues en Europe. Les temps ont changé mais l’essence est restée la même. J’aime Lisbonne pour cette mixité, cette richesse culturelle, et une tradition qui fait penser à une ville moderne dans un cocon millénaire. Je pense que c’est aussi ce qui fait aimer Lisbonne aux touristes et aux voyageurs, car on trouve toute cette richesse dans une capitale de la taille de Lyon! Tout y est concentré et accessible.

Qu’aimes-tu partager avec les voyageurs qui visitent Lisbonne?

J’aime partager avec mes visiteurs mes secrets et mes endroits favoris. Il ne s’agit pas toujours de monuments impressionnants mais il y a un intérêt plus grand, je pense, à sentir cette ville qu’à faire des queues et des files interminables, même si beaucoup de sites touristiques valent le coup d’œil.

IMG_4098

IMG_4052

Lors de nos visites, je préfère me balader, prendre le temps de prendre plaisir, car nous sommes en vacances n’est-ce pas? En réalité, de mon côté non, mais les voyageurs me font partager leur état d’esprit et c’est génial! J’aime demander aux voyageurs leurs points d’intérêts et qu’ils partagent avec moi leurs sentiments, leurs découvertes, leurs observations car je suis là pour apprendre et plus que de donner un cours d’histoire, c’est la rencontre humaine qui m’intéresse.

Des conseils pour visiter Lisbonne? A quelle période faut-il y aller?

On peut visiter Lisbonne à n’importe quel moment de l’année mais il faut savoir qu’entre Novembre et Février, si l’on y passe 2 ou 3 jours il est possible que l’on tombe sur 3 jours complets de grain! Dans ce cas là, il faut s’adapter, car si c’est une ville dont l’on profite le mieux sous son grand soleil, il y a de nombreux endroits où l’on peut sortir, manger, et surtout la pluie ne dure jamais longtemps à Lisbonne!

img_3994

Les Lisboètes n’ont pas l’habitude de marcher quand il pleut (les pavés sont glissants – demandez à mes colocataires lorsque je me tordu la cheville et suis resté 15 jours sans pouvoir me déplacer..), ils préfèrent attendre calmement la fin sous un balcon, même lorsqu’ils ont un parapluie! Pour un belge ou un nordiste c’est plutôt hilarant mais faîtes leur confiance, ils savent ce qu’ils font! J’arrête de vous faire peur mais il vaut mieux prévenir que guérir… En hiver prennez des vêtements qui s’adaptent à tous les climats, et si vous n’êtes pas trop malchanceux les auspices devraient être favorables car Lisbonne, c’est 300 jours de soleil par an!

img_4230

Parles nous de la délicieuse cuisine portugaise

La cuisine portugaise est fortement méditerranéenne avec beaucoup de poissons, viandes, fruits de mer et légumes. Elle est simple et les goûts sont naturellement bons car elle fait la part belle aux magnifiques produits qu’on trouve en Portucale! Son secret c’est peut-être l’huile d’olive, qui était connue dans les temps Romains comme la meilleure de tout l’empire, les spécialités sont intéressantes et l’on trouve finalement beaucoup de différences entre le Sud et le Nord.

En pratique à Lisbonne, on trouve un nombre impressionnant de petites cantines que l’on appelle les Tascas et qui permettent de se substanter pour moins de 10€. C’est une ambiance assez marrante, à faire au moins une fois même si vous êtes plutôt “gastro”, et bien que chaque tasca appartienne à une famille différente, elles ont presque toutes le même menu! En poisson, Robalo (bar), Dourada, et Bacalhau sont les produits phares mais tout est bon, il suffit de jeter un coup d’œil et de suivre les locaux…

IMG_6000

Pour les visiteurs végétariens, ils faut chercher car on trouve de tout à Lisbonne, mais pour beaucoup de portugais, un repas sans viande n’est pas un repas! Il suffit de demander, même dans la rue et de préférence pas en espagnol..

Quel est ta devise du voyage?

J’ai une devise qui se réfère avant tout aux individus que l’on rencontre en voyage: Chaque personne est un monde en elle-même.

Que faut-il rapporter de Lisbonne comme souvenir?

Si c’est un cadeau c’est évidemment selon les goûts de la personne à qui on l’offrira et savez comme moi que faire un cadeau est parfois un sacré casse tête… On pourra faire son choix dans ce qui nous a plu lors de notre séjour, parmi les spécialités ‘typiques’ comme l’huile d’olive, les pasteis de nata ou la sardine en boite de la Conseirveira de Lisboa; un Porto Tawny Reserva ou un bon vin de l’Alentejo pour les œnophiles.

img_4298

img_4278

Il y a aussi les produits de l’artisanat comme les magnifiques azulejos de Tiago Praça, et tous les artisans que l’on trouve à la Feira da Ladra les mardis et samedis. Regardez comme ces lisboètes sont bien chaussés, et ramenez-vous aussi des supers chaussures en cuir! Pour ceux qui auraient besoin de faire leur choix dans un magasin qui regroupe de tout, on trouve de beaux produits à la Vida Portuguesa, à l’arrêt de métro Intendente.

13147377_10153541783345978_1857446657794941906_o

Pour les originaux, pourquoi pas ramener des supers grains de cafés trouvés à A Carioca, un minuscule vendeur de café qui vous fera remonter dans le temps… On vous les moudra avec plaisir sur place! Ou encore quelques vers de Fernando Pessoa ou d’un autre grand poète lusofone dans une belle éditions traduite, comme on en trouve à la libraire Sistema Solar

Merci Avi pour tes conseils et tes bons plans, j’ai rencontré Avi pour une visite qui a durée TOUTE la journée au lieu de durer 2h ;-). Visitez Lisbonne avec lui les yeux fermés, attention sa passion et son amour pour la ville est contagieuse…je vous aurez prévenu 

ans plus attendre suivez Avi sur sa page Facebook 

3 Comments

  • Reply Amandine 18 October 2016 at 9 h 07 min

    Et bien ça donne envie de partir à Lisbonne !!

    • Reply Touristissimo 18 October 2016 at 9 h 09 min

      Il est vraiment génial j’ai passée mes plus beaux moments en sa compagnie à Lisbonne

  • Reply Esprit Bhûmi 22 October 2016 at 11 h 28 min

    J’aimerais tellement y aller ! *-*
    Et tu me donnes encore plus envie !

    Orlane, créatrice du webzine Esprit-Bhûmi.

  • Leave a Reply